Cité mariale par excellence

L’eau de tous les espoirs

Avec près de 6 millions de pèlerins chaque année, Lourdes tient la troisième place des lieux de culte catholique, après le Vatican à Rome et la Basilique Notre-Dame à Mexico. La commune française des Hautes-Pyrénées doit sa renommée à Bernadette Soubirous qui, en l’an 1858 dans la grotte de Massabielle, a été le témoin de 18 apparitions de la Vierge. Selon ces termes, elle a aperçu une dame qui « portait une robe blanche, un voile blanc également, une ceinture bleue et une rose jaune sur chaque pied ».

La même année a lieu la première guérison. En effet, une mère de famille appelée Catherine se rend à pied à Lourdes en pleine nuit. Elle s’agenouille près du rocher pour vénérer la Vierge puis baigne sa main droite que la chute d’un arbre a paralysée dans le mince filet d’eau qu’abrite le sanctuaire. Ses doigts se sont aussitôt redressés pour finalement retrouver leur souplesse.

Depuis cet épisode, quelque 7'000 guérisons ont été enregistrées, dont 67 reconnues miraculeuses par l’Eglise. Dans certains cas, l’eau mariale a résorbé entièrement de graves maladies, telles que la tuberculose et la sclérose en plaque, notamment par application ou bénédiction eucharistique.